L'équipe du Portugal de football (en portugais : Seleção portuguesa de futebol) est la sélection de joueurs portugais représentant le pays lors des compétitions internationales de football masculin, sous l'égide de la Fédération portugaise de football.

Historique

Créée en 1921, la sélection portugaise connaît son premier fait de gloire lors de la Coupe du monde 1966, au cours de laquelle elle élimine notamment le Brésil, double tenant du titre, et n'est éliminée qu'en demi-finale par le pays-hôte et futur vainqueur, l'Angleterre. Elle compte alors dans ces rangs Eusébio, vainqueur du Ballon d'or en 1965 et meilleur buteur du tournoi, considéré comme l'un des meilleurs footballeurs de l'histoire.Après une longue période de résultats décevants, le Portugal dispose depuis le début des années 2000 d'une des meilleures sélections en Europe, autour de Luís Figo puis de Cristiano Ronaldo, tous les deux lauréats du Ballon d'or. Lors de l'Euro 2004 qu'il organise, le Portugal est proche de remporter son premier titre international mais s'incline en finale contre la Grèce. Douze ans plus tard, il s'octroie son premier sacre continental cette fois-ci dans la peau de l'outsider puisqu'il bat la France, pays organisateur de l'Euro 2016, 1-0 en finale de l'épreuve. Par ailleurs, il a atteint à quatre autres reprises les demi-finales d'un tournoi international, lors des championnats d'Europe de 1984, 2000 et 2012 et lors de la Coupe du monde 2006.La sélection portugaise est surnommée « Seleção das Quinas » en référence aux (as) Quinas, les petits blasons bleus de l'emblème national.

Match historique

Le premier match officiel de la sélection portugaise a lieu le 18 novembre 1921 contre l'Espagne et se termine par une défaite (3-1).La plus large victoire de la sélection fut une victoire contre le Koweït sur le score de 8-0. La rencontre se déroule le 19 novembre 2003 à domicile sur le terrain de l'União Desportiva de Leiria, l'Estádio Dr. Magalhães Pessoa. La deuxième plus large victoire se déroule le 21 juin 2010 lors du premier tour de la Coupe du monde 2010 contre la Corée du Nord sur le score de 7-0 (c'est le cinquième plus gros score en Coupe du monde, après l'Allemagne lors du premier tour de la Coupe du monde 2002 avec un score de 8-0 contre l'Arabie saoudite)46.À Lisbonne, le 25 mai 1947, l’Angleterre inflige sa plus large défaite au Portugal sur le score de 10 buts à 0.Parmi d'autres matchs significatifs, on peut citer:La demi-finale de la Coupe du monde 1966, le 26 juillet 1966, opposant le Portugal à l'Angleterre, pays organisateur, match joué au Stade de Wembley (Londres) qui se solde par la défaite des premiers par deux buts un. La "petite finale", deux jours plus tard, sourit néanmoins aux Portugais qui s'imposent sur les Soviétiques (2-1). La finale de l'Euro 2004, le 4 juillet 2004, au Stade de Luz de Lisbonne, qui oppose le Portugal (pays organisateur) à la Grèce, avec un résultat cruel à la clé puisque les Grecs créent la surprise en s'imposant 0-1. La demi-finale de la Coupe du monde 2006, le 5 juillet 2006, entre le Portugal et la France qui voit les seconds s'imposer 1-0 dans l'enceinte de l'Allianz Arena de Munich. Contrairement à l'édition 1966, le match pour la 3e place, trois jours plus tard, n'est pas favorable aux Portugais qui sont battus par l'Allemagne 3-1. La finale de l'Euro 2016, le 10 juillet 2016, qui voit la France, pays organisateur, succomber au Stade de France face au Portugal 0-1 a.p. qui obtient enfin son premier sacre international.

Victoire à l'Euro 2016

Les supporters portugais présents en masse en France pour l'Euro 2016, attendaient beaucoup de cette nouvelle sélection rajeunie. Ce sera une douche froide qui attendra le Portugal à Saint-Étienne, contrainte au match nul (1-1) contre l'Islande, petit poucet de la compétition. Un nouveau match nul contre l'Autriche (0-0) à Paris laissera un goût amer aux Portugais. Pendant la rencontre au stade du Paris Saint-Germain, Cristiano Ronaldo est devenu le joueur le plus capé en sélection (128) devant Luís Figo (127). La Seleção sera surprise par la Hongrie mais ils arriveront tout de même à faire un match nul (3-3) après un match totalement fou offensivement, synonyme de qualification. Ils arriveront, avec 3 nuls, à se qualifier pour la suite de la compétition en étant dans les quatre meilleurs troisièmes des poules ce qui provoque beaucoup de critiques notamment dans la presse française.La Seleção devra affronter alors, pour les huitièmes, la Croatie à Lens, l'une des favoris de la compétition. Même en n'étant pas favoris de cette rencontre, ils arriveront à s'imposer grâce à un but dans les prolongations de Ricardo Quaresma.En quart de finale, le Portugal affronte la Pologne à Marseille, qu'ils éliminent, après être menés rapidement au score, ils arriveront à égaliser avec le premier but du jeune Renato Sanches en sélection. Ils se qualifieront pour les demi-finales après une séance de tirs au but parfaite des portugais (5-3).Pour les demi-finales, les Portugais jouent contre l'équipe surprise de cet Euro, le Pays de Galles de Gareth Bale à Lyon. Mais finalement la Seleção arrivera à se qualifier pour la finale au Stade de France avec une victoire (2-0) avec des buts de Cristiano Ronaldo, qui égalise le record de buts de l'Euro de Michel Platini avec 9 buts, et de Nani. Ronaldo est l'homme du match grâce notamment à son but et à sa passe décisive, tir devié volontairement par Nani. C'est la première victoire dans le temps réglementaire du Portugal dans cet Euro.Le Portugal affronte finalement l'équipe de France, pays hôte et bête-noire des Lusitaniens, en finale au Stade de France à Saint-Denis. Malgré une entame de match défavorable qui voit la sortie du capitaine Cristiano Ronaldo sur blessure, à la suite d'un contact appuyé de Dimitri Payet, les Portugais résistent bien aux assauts français et tiennent le nul 0-0 à la fin du temps réglementaire. Ils font ensuite la différence en prolongations grâce à un but d'Éder à la 109e minute de jeu. Cette victoire permet au Portugal à la fois de remporter son premier titre international et de mettre fin à une disette de 41 ans sans victoire face aux Bleus